Questions / Réponses

Existe-t-il un indicateur qui détermine le montant d’emprunt auquel je peux prétendre ?

Y-a-t-il une mensualité maximale à ne pas dépasser en fonction de mes revenus ?

Comment s’y retrouver parmi le large panel d’offres de prêt proposé par les banques ?

Puis- je emprunter sans apport personnel ?

Quelles sont les conditions indispensables à l’obtention d’un prêt ?

Combien de temps y’a-t-il entre la signature du contrat de prêt à la banque et la mise à disposition des fonds ?

Que faire en cas de refus de la banque ?

Que se passe-t-il si je n’arrive plus à faire face au remboursement de mon emprunt

Existe-t-il un indicateur qui détermine le montant d’emprunt auquel j’ai le droit de prétendre ?

L’enveloppe budgétaire à laquelle vous pouvez prétendre est calculée en fonction de deux indicateurs :

Le taux d’endettement, qui résulte de la division de vos charges mensuelles (pension alimentaire, remboursement de prêts à la consommation …) par vos revenus net mensuels.

Le reste à vivre, qui est l’estimation de la somme qui vous est nécessaire pour faire face aux charges de la vie courante.

Le taux d’endettement ne doit théoriquement pas excéder les 33 % et le reste à vivre doit être compris entre 1000 € et 1200 € pour un couple puis 400 € par enfants.

Y a-t-il une limite de mensualités à ne pas dépasser en fonction de mes revenus ? Comment la connaitre ?

En règle générale, on applique la règle du « 2/3-1/3 ».

Les 2/3 correspondant au reste à vivre et les 1/3 au montant des mensualités qu’il vous sera possible de rembourser sans difficultés.

Ainsi dans le cas d’un couple gagnant 2500 €, il leur sera conseillé de ne pas dépasser des mensualités de 830 €/mois.

Puis-je emprunter sans apport personnels ?

L’apport personnel n’est pas une condition indispensable à l’octroi d’un crédit immobilier.

S’il est recommandé notamment pour financer les frais annexes (notaire, garantie …), certaines banques acceptent de financer un projet à 110% (le montant du prêt inclus ces frais annexes.)

Comment s’y retrouver parmi le large panel de taux proposé par les banques ?

Il existe un grand nombre de formules de prêts : fixe, in fine, taux zéro, modulable … et il est parfois difficile de savoir laquelle correspond le mieux à son profil.

Notre rôle en tant que courtier va consister à vous expliquer ces différentes offres et vous conseiller celle qui vous sera la plus adaptée en fonction des spécificités de votre profil et de votre projet.

Quelles sont les conditions sine qua none à l’obtention d’un prêt ?

Pour prétendre à un crédit bancaire, il faut tout d’abord ne pas être fiché dans un des fichiers risque de la banque de France (FCC, FNCI, FICP)

Dans le cas contraire, aucune banque n’accordera le financement de votre projet, le considérant comme trop risqué.

Combien de temps y a-t-il entre la signature du contrat de prêt et la mise à disposition des fonds ?

En général, dès lors que vous avez reçu l’attestation d’accord de prêt, la banque met environ 30 jours pour mettre à votre disposition les fonds empruntés.

Comptez donc environ 1 mois et demi entre la présentation de votre projet en banque et le décaissement du crédit.

Que faire ne cas de refus de la banque ?

Les conditions d’obtention d’un crédit immobilier varient d’une banque à une autre.

Notre rôle de courtier est de maximiser vos chances en présentant votre dossier à différentes banques susceptibles de vous proposer les meilleures offres en fonction de votre profil.

En cas de refus et en fonction des raisons de ce refus, nous tenterons de nous tourner vers d’autres organismes pour vous permettre de mener à bien votre projet.

Que se passe-t-il si je n’arrive plus à faire face au remboursement de mon emprunt ?

Notez que d’un point de vue juridique il est stipulé qu’à partir de trois mensualités impayées consécutives, vous êtes dans l’obligation de payer le capital restant dû à votre banque, et ce, dans un délai de 30 jours.

En pratique, les banques tentent d’être les plus conciliantes possibles en cherchant des solutions répondant aux intérêts des deux parties.

La meilleure chose à faire dans le cas où vous rencontrez des difficultés pour le remboursement de votre crédit est de prendre rendez-vous avec votre conseiller afin d’envisager les solutions adéquat.